À lire sur Ndq Laurentides
  http://lu.NouvellesDuQuartier.com
  Denis Landry - Publié le 5/07/2013
  Dimolden Photos
   
  Les Laurentides se souviennent : Explorons l'histoire de Piedmont
 
 

L’occupation humaine du territoire de Piedmont par les nouveaux colons, débute vers 1840. Dès janvier 1845, on dénombre déjà 53 nouvelles terres concédées aux nouveaux arrivants. De ces lots, celui du moulin du Grand-Ruisseau (lot 64) et celui de la maison Thibaudeau (lot 35), sont de ceux qui seront les plus actifs au sein du nouveau hameau de Piedmont. (Photo 1 : La gare de Piedmont aux alentours de 1990)

Entre 1846 et 1852, les alentours de Piedmont se développent rapidement. Sous l’impulsion de Augustin Norbert Morin, on voit naître Sainte-Adèle et quelque temps après, plus au sud, est fondé la mission de la Circoncision, avec 300 colons, qui deviendra Saint-Sauveur. Ce nouveau territoire est accessible par l’ancêtre de la route 11. Ce vieux chemin situé à l’est de la rivière du nord empruntait le pont de bois, érigé par William Shaw en 1847. La route facilita le transport des biens et marchandises des nouveaux arrivants dans la région. (Photo 2 : La gare de Piedmont en 2013)

Déjà à cette époque, certaines dissensions entre les paroissiens de Piedmont (19 propriétaires) et Saint-Sauveur (12 propriétaires), sont provoquées par l’emplacement de la future église. Curieusement, la faction la moins nombreuse l’emporte et une chapelle est érigée au centre du village de Saint-Sauveur. En 1857, la commission scolaire est fondée et l’une des écoles est située à Piedmont, quelques lots au sud de la maison Thibaudeau. (Photo 3 : La maison Thibaudeau a été au cours des années, habitation, magasin général, débit de boisson, maison de pension (le Hill Crest Inn). Ayant été laissée pour compte pendant quelques années, la maison est aujourd’hui, lentement, en voie de rénovation, suite à sont déménagement sur une nouvelle fondation.)

On sait qu’à cette époque, une campagne anti-alcoolisme était toujours active. Le conseil municipal interdisait alors la vente de boissons fortes. C’est en 1858 que le conseil revient sur sa décision et octroie la première licence de vente d’alcool à Xavier Bélanger, résident de Piedmont. Comme tout semble aller pour le mieux, l’année suivante la licence est renouvelée et le conseil délivre une seconde licence à Basile Cloutier, qui est le nouveau propriétaire du magasin général logeant dans la maison Thibaudeau. Donc, Piedmont comptait deux débits de boisson forte, pour 19 propriétaires. Par la suite, le 22 septembre 1923, les résidents du hameau de Piedmont décident de se constituer en municipalité autonome. Félix Boisseau, alors propriétaire de la maison Thibaudeau, est élu premier maire de Piedmont. Il occupera ce poste jusqu’en 1926. Les Piedmontais sont nés.

(Photos 4 et 5 : Piedmont 1925 et 2012, même angle selon les montagnes. - Comme on peut se rendre compte, en 1925, Piedmont était un lieu de culture. Aujourd’hui, les champs sont devenus boisés et constituent un environnement forestier.)

Tout le monde connaît le curé Labelle pour son projet d’instauration d’un réseau de chemin de fer, pour développer la colonisation des Laurentides. C’est aux environs de 1893 que le tronçon reliant Piedmont est complété et que la gare est érigée. Ayant rencontré tous ses objectifs de développement, la gare, a finalement trouvé une nouvelle fonction. Celle de permettre au tourisme de se développer.

Les skieurs de fin de semaine montaient à bord du train, en partance de Montréal, pour se retrouver au coeur des Laurentides pour venir profiter de leurs sports d’hiver préférés. Les gens descendaient du train, chaussaient leurs skis aux abords du quai de gare et prenaient la direction de la pente 70 du mont Saint-Sauveur. Début 1985, suite à une saga de quelques années de discussions entre la ville de Piedmont, le Canadian Pacific et Via Rail, la petite gare a été démolie planche par planche.

C’est ainsi que beaucoup de souvenirs de skieurs se sont évanouis. Mais la venue du parc linéaire “Le P’tit Train du Nord”, qui représente 230 Kms de piste cyclable, permet encore aux fondeurs et aux cyclistes de parcourir la nature laurentienne. Un point de départ ayant été amménagé là où se situait la gare d’antant. (Photo 6 : Sur le chemin Avila, on peut encore aujourd’hui retrouver la maison principale de la ferme Paquin. Les fermes avoisinantes, Raymond, Chartier et Foisy, malgré le fait qu’on peut encore retrouver les emplacements, n'existent plus.)

Aujourd’hui, la route 117 et l’autoroute 15 sont les routes principales pour arpenter les Laurentides. Mais au coeur de Piedmont, on peut encore serpenter sur les vestiges de la route 11. La rue principale, de la Gare, Hervé et du Moulin en faisaient partie.  (Photo 7 : Aujourd’hui, quand on se rend à la cabane à sucre, on peut voir des installations plutôt impressionnantes à l’intérieur de bâtisses tout aussi modernes. Mais en 1895, la partie de sucre était pas mal plus manuelle et plus conviviale.)

 
  Auteur : Denis Landry - Journaliste
Compagnie/Organisation : Dimolden Photos
Tél. : 514.978.7257
Adresse civique :
Courriel : dimolden@me.com
Page Web : http://lu.NouvellesDuQuartier.com/w/296
 
Imprimer - À afficher / distribuer dans le voisinage / quartier
  Lire l'article complet sur Ndq Laurentides
  http://lu.NouvellesDuQuartier.com
  Denis Landry - Publié le 5/07/2013
  Dimolden Photos
   
  Les Laurentides se souviennent : Explorons l'histoire de Piedmont
 
 

L’occupation humaine du territoire de Piedmont par les nouveaux colons, débute vers 1840. Dès janvier 1845, on dénombre déjà 53 nouvelles terres concédées aux nouveaux arrivants. De ces lots, celui du moulin du Grand-Ruisseau (lot 64) et celui de la maison Thibaudeau (lot 35), sont de ceux qui seront les plus actifs au sein du nouveau hameau de Piedmont. 

  (...) Lire l'Article complet avec photos couleurs grand format en ligne !
 
  Auteur : Denis Landry - Journaliste
Compagnie/Organisation : Dimolden Photos
Tél. : 514.978.7257
Adresse civique :
Courriel : dimolden@me.com
Page Web : http://lu.NouvellesDuQuartier.com/w/296
 
 

NouvellesDuQuartier.com : Votre journal citoyen

Écrire, lire, partager, se connaître, et se faire connaître dans le voisinage

VOS ARTICLES | VOTRE PAGE WEB | VOTRE MISE EN VALEUR

 
 
(Conseils impression) Imprimer - À afficher / distribuer dans le voisinage / quartier
Il est préférable de cliquer (dans le menu de votre fureteur) sur "Fichier > Aperçu Impression" pour ensuite ajuster la mise en page (menu) pour que tout tienne sur une seule page.